Quels seront les carburants du futur ?

Publié le : 04 juillet 20224 mins de lecture

Les enjeux environnementaux majeurs du moment poussent les ingénieurs à chercher des alternatives pour assurer le déplacement de l’humanité au quotidien. En effet, l’utilisation des moteurs qui fonctionnent avec des énergies fossiles classiques entame sa dernière course. Les constructeurs se tournent davantage vers l’électrique, ou du moins le système hybride. Cependant, certains ingénieurs développent également des alternatives à l’essence et au gasoil, sans dépendre de l’électricité.

La biomasse et l’hydrogène

Parmi les carburants du futur les plus en vogue, la biomasse figure parmi les plus prometteurs aux yeux des techniciens. Il faut savoir que pour assurer la consommation de tous les pays du monde, il est important que les sources d’approvisionnement soient nombreuses. Or, la biomasse est une matière organique qui peut être multipliée, et ne comporte donc pas un risque de pénurie mondial comme le pétrole. Toutefois, les récentes études menées aux Etats-Unis ont démontré que l’ensemble de la biomasse qui s’y trouve ne suffit pas à la consommation des américains lorsqu’elle sera transformée en carburant. C’est là que peut intervenir l’hydrogène, un carburant qui a été développé depuis 40 ans. Il faut savoir que l’utilisation de ce carburant ne pollue pas l’environnement, contrairement à la croyance commune. En effet, l’hydrogène ne rejette que de l’eau lorsqu’il est utilisé comme carburant. Néanmoins, c’est un carburant qui nécessite énormément d’énergie à produire et son utilisation reste marginale.

Les micro-algues : pourquoi pas ?

Selon les dires des scientifiques, les algues vont devenir des facteurs importants pour assurer l’avenir de l’humanité. Bien connu comme source d’alimentation dans de nombreux pays, les algues sont également utilisées pour fabriquer des médicaments. De plus, les récentes recherches démontrent qu’ils peuvent également assurer le rôle des énergies fossiles grâce à ses nombreux avantages. En effet, la production de micro-algues ne nécessite que des ressources naturelles. Or, l’utilisation de cette ressource comme carburant ne nécessite aucune modification majeure des systèmes moteurs utilisés sur la quasi-totalité des voitures actuelles. Il ne reste plus qu’à vérifier la pollution émise lors de la combustion de cette source d’énergie.

Et l’avenir de l’électricité ?

Bien que l’utilisation des moteurs électriques se multiplie actuellement, il faut reconnaître que c’est une solution qui présente plusieurs limites. Hormis le fait que la recharge est souvent lente si vous souhaitez refaire le plein, vous devez savoir que la production des batteries pour faire fonctionner les moteurs électriques est aussi très polluante. De plus, la technologie de l’électrique actuelle repose essentiellement sur l’utilisation des batteries au Lithium. Une ressource qui est très limitée, difficile à produire et comporte des risques d’embrasements. L’avenir de l’électrique n’est pas totalement garanti si son fonctionnement repose sur les technologies développées actuellement. 

Plan du site